• A 50 cm près...

    La mort n'a pas voulu de nous ; il faisait trop beau.

    J'étais sur le chemin du retour après une balade à vélo au sud de la ville. Le soleil franc était revenu avec quelques cumulus pour l'égayer. Je regarde le paysage sans forcer l'allure en tenant bien ma droite.
    Dans une légère descente, j'arrive près de 2 virages en chicanes dont l'un (le 1er vers moi) a la vue cachée de ce qui peut venir en face à cause d'arbres sur sa droite.

     SoudaA 50 cm près...in surgit 2 motos ; 2 grosses cylindrées même si je m'y connais peu en moto, avec chacune un passager à l'arrière du conducteur. Si le premier me semblait rouler règlementairement sur sa droite et à vitesse normale, je vois débouler à l'arrière, sortant du virage le 2è qui, sans doute voulant dépasser le 1er, s'est mis à accélérer. Surpris par le virage assez serré sur la droite (pour qui ne le connaît pas), il se trouve déporté sur sa gauche et a roulé sur le bas-côté herbeux d'un mètre de large environ bordant un fossé.
    A ce moment-là, il a le soleil dans les yeux ; et bien qu'il ait un casque intégral avec visière fumée, il a du être ébloui et n'a du me voir qu'au dernier moment.
    Il a eu un moment d'hésitation il me semble, car j'ai cru qu'il allait revenir sur la route mais s'est ravisé. Heureusement, sinon, il me fonçait droit dessus.

    Que fais-je, je m'arrête ou je continue... J'ai continué et je crois avoir bien fait sinon...
    Il a donc continué sur l'herbe,  sa vitesse ayant diminué ; j'ai senti le souffle de l'équipage me frôlant à 50cm. Une fois qu'il m'a croisé, il a continué encore un peu puis a repris la route derrière l'autre moto comme si de rien n'était. J'ai même cru que le passager m'a fait un doigt d'honneur en plus, mais pas sûr.

    Maintenant, imaginons si ça n'avait pas été moi mais une voiture, un tracteur, un camion qui venait en face...
    Imaginons, qu'il ait mal maitrisé sa machine et qu'il me soit rentré dedans...
    Imaginons qu'il soit tombé dans le fossé, à la vitesse qu'il allait...

    Non mais quelle inconscience ! Il y avait là 3 vies en jeu, dont 2 ne demandaient rien, et à cause d'un seul, c'était la catastrophe... Et tout ça pourquoi ? Pour tourner vers le hameau, que je venais de laisser quelques dizaines de mètres derrière moi, pour s'y arrêter. Peut-être était-ce leur "point de chute" ?


  • Commentaires

    2
    Dimanche 8 Septembre 2013 à 22:06

    Merci Max ; pour que l'image soit claire : en bleu la moto qui allait normalement ; en rouge, le chauffard (pas d'autres mots, enfin si, il y en a un autre plus fort) et en jaune ma position.

    La vie tient à si peu de choses ; on se balade tranquillement un dimanche et...

    1
    maxi86
    Dimanche 8 Septembre 2013 à 21:49

    Qu'elle inconscience effectivement et on en vois tous les jours sur la route malheuresement. 

    Un article touchant et je ne peux rester sans le dire.

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :